Créer un élevage de chevaux en 8 étapes

Créer un élevage de chevaux en 8 étapesPassionné(e) par les équidés, vous souhaitez ouvrir votre propre élevage ? Mais quelques questions vous taraudent.

Peut-on se lancer sans diplôme ? Comment s’installer en tant qu’éleveur de chevaux ? Quelles sont les étapes à suivre et les obligations réglementaires à respecter ?

Lisez notre article afin d’obtenir toutes les réponses à vos questions.


Acquérir de solides connaissances

Même si aucun diplôme n’est exigé pour se lancer dans l’élevage de chevaux, cette activité ne s’improvise pas ! En effet, elle nécessite un savoir-faire particulier et de solides connaissances théoriques et pratiques que nous vous proposons d’acquérir en suivant notre formation à distance.

Très complète, celle-ci comprend 7 cours à distance ainsi qu’un stage pratique d’une semaine dans un haras à Etretat, en Normandie.

Suivre notre enseignement vous permet :

  • d’obtenir des connaissances sur l’anatomie, le comportement et le dressage du cheval

  • de maîtriser les techniques d’élevage de chevaux

  • de maîtriser les techniques de soins aux équidés

  • de connaître les bases économiques et la réglementation de l’élevage équin

  • de découvrir la vie au quotidien dans un haras

  • de mettre en application les techniques acquises pendant la formation : entretien des box, distribution de la nourriture, pansage, parage…

  • d’être capable d’ouvrir votre propre élevage



Obtenir le certificat de compétence des conducteurs et des convoyeurs 

Si vous prévoyez de transporter des chevaux sur une distance supérieure à 65 km, vous devez impérativement être titulaire du certificat de compétence des conducteurs et des convoyeurs (ex CAPTAV ou CCTROV). 

Pour l’obtenir, il vous suffit de réussir le QCM à l’issue d’une formation de 14 heures sauf si vous avez déjà un diplôme, un titre ou un certificat spécifique.

Réaliser une étude de marché et concurrentielle

Comme pour chaque lancement d’activité, l’étape de l’étude de marché puis de l’analyse concurrentielle est indispensable.

 Il faudra notamment vous demander :

  • Est-ce que le marché de l’élevage de chevaux est en croissance ou en récession ?

  • Quelles sont les grandes tendances du secteur ?

  • Quelles sont les difficultés et contraintes rencontrées par les éleveurs de chevaux ?

  • Quel est le prix moyen d'un cheval ?

  • Quelles prestations proposer pour répondre à la demande ?

  • Quelles sont les races de chevaux les plus demandées ?

  • Qui sont les acheteurs : cavaliers, centres équestres, boucheries chevalines, particuliers... ?

  • Sont-ils prêts à se déplacer dans votre élevage ?

  • La vente se fait-elle plutôt au niveau local, national ou international ?

  • Combien y a-t-il d’élevages de chevaux autour de là où vous voulez installer le vôtre ou autour de votre domicile (si vous le faites chez vous) ?

  • Quels types de chevaux élèvent-ils : chevaux de race, de course... ?

  • Quel est leur positionnement commercial ?

  • Combien de saillies font-ils par an ?

  • Combien de salariés ont-ils ?

  • Quel chiffre d’affaires réalisent-ils ?

  • Regardez leurs forces (pour les copier) et leurs faiblesses (pour ne pas les reproduire)

Après avoir effectué ces analyses, vous pourrez constater si votre projet est cohérent avec le marché ou si vous devez ajuster quelques paramètres afin qu’il corresponde aux attentes de votre cible et résiste mieux à la concurrence existante.

Évaluer les besoins nécessaires pour créer votre activité

La création d’un élevage de chevaux demande un certain investissement de départ (entre 100 000€ et 250 000€, voire plus suivant le foncier et le cheptel choisis) qui doit être pris en compte dans le prévisionnel financier.

Afin d’élaborer ce document avec les prévisions les plus justes, il est indispensable de bien évaluer les besoins matériels et humains en amont.

Les besoins matériels 

Pour créer un élevage de chevaux, vous avez besoin d’un terrain d’une superficie importante pouvant couvrir des hectares mais également d'autres infrastructures relativement coûteuses : boxes, paddocks, selleries, manège.​​.. 

La cavalerie est aussi un investissement matériel indispensable. 

Il faut également prévoir l’acquisition des chevaux. Leur prix varie en fonction de multiples critères : leur race, leurs origines, leur âge, leur taille, leur sexe, leur robe, leur type de discipline...

Dans le prévisionnel financier, n’oubliez pas non plus de comptabiliser les engins agricoles, la paille, le fourrage mais également un bureau, le matériel informatique, le téléphone et les connexions internet…

Les besoins humains 

Le besoin en personnel dépendra de la taille de votre élevage de chevaux. Néanmoins, gardez en tête que s’occuper d’un élevage requiert une grande polyvalence et cela signifie endosser plusieurs casquettes : bricoleur, commercial, maréchal-ferrant…

A vous d’évaluer précisément vos réels besoins en termes de personnel.

De plus, la création d’un élevage équin exige la sollicitation de certains services annexes, comme un cabinet d’expertise-comptable qui s’occupera de vos comptes. 

Réaliser un business plan 

Réaliser un business plan pour son élevage de chevaux est une étape indispensable de la création de votre structure.

Ce document permet de prendre du recul sur votre projet professionnel, de vérifier sa viabilité financière et de mettre en valeur ses atouts afin de convaincre les potentiels investisseurs, bailleurs et entrepreneurs de vous soutenir. 

Un business plan d'élevage de chevaux comprend deux parties :

  • Une partie rédigée pour présenter votre projet et mettre en avant ses atouts.

  • Une partie chiffrée (le prévisionnel financier) pour mettre en avant le besoin de financement et le potentiel de rentabilité de votre entreprise.

Rechercher des financements

Pour créer votre élevage de chevaux, il existe plusieurs moyens de financement que vous pouvez mobiliser.

Tout d’abord, grâce à votre business plan qui doit être précis, concis et percutant, vous pouvez démarcher les banques en vue d'obtenir un prêt afin de vous aider à financer une partie de l'infrastructure (boxes, travaux…). 

Ensuite, vous devez également avoir à votre disposition des fonds propres.

Enfin, pour ouvrir votre élevage équin, vous pouvez aussi compter sur des aides, comme les aides classiques à l’installation agricole telles que les prêts bonifiés ou encore la dotation jeune agriculteur (DJA). Renseignez-vous auprès de votre Conseil régional et de la Chambre d’agriculture pour savoir de quelles aides vous pouvez bénéficier.

Respecter les obligations réglementaires

L’ouverture d’un élevage de chevaux est soumise à de nombreuses réglementations :

S’inscire au Centre de Formalités des Entreprises 

Pour créer votre activité d’élevage, l’inscription au Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est nécessaire.

Procéder à l’identification des équidés

Vous devez respecter l’obligation d’identification des équidés auprès des Haras nationaux qui doit intervenir dans les six mois. Elle se fait en général par puçage électronique. 

En cas de contrôle, vous devrez présenter les papiers d'identification de chaque cheval détenu sur votre exploitation.

Déclarer le lieu de détention

La déclaration du lieu de détention des équidés est, elle aussi, obligatoire dans les 6 mois. La démarche se fait auprès de l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE). 

Suite à l’enregistrement, vous recevrez un accusé de réception avec un numéro de détenteur attribué par le SIRE (système d’information relatif aux équidés), qui vous servira de justificatif en cas de contrôle.

Respecter la réglementation environnementale

Les bâtiments abritant des équidés sont soumis au Règlement Sanitaire Départemental (RSD) qui fixe les normes environnementales et les distances d’éloignement des bâtiments d’élevage, du stockage et de l’épandage des déjections animales...

Pour cela, référez-vous au RSD et respectez la réglementation environnementale en vigueur dans votre département.

Tenir un registre d’élevage de chevaux à jour

La gestion sanitaire des installations est stricte et un registre d’élevage doit être tenu à jour. 

Cela signifie que vous devez enregistrer tous les mouvements des chevaux dans le registre d’élevage, même quand ils sortent temporairement de leur lieu habituel de résidence. 

Le registre permet d'avoir un suivi sanitaire des animaux et de suivre la traçabilité de chaque équidé sur le lieu d'exploitation. Bref, c'est un véritable outil de veille sanitaire.

Souscrire une assurance

Au démarrage de votre activité, vous devez souscrire une assurance Responsabilité Civile professionnelle. Elle permet de couvrir votre élevage et vos éventuels salariés.

Faire connaître votre élevage équin

Afin de faire connaître votre élevage de chevaux et vous constituer une clientèle, mettre en place des actions de communication est indispensable : 

  • créer une fiche Google my Business 

  • créer un site internet 

  • communiquer sur les réseaux sociaux 

  • nouer des partenariats avec des vétérinaires 

  • participer aux événements (salons, concours...) liés aux chevaux pour y rencontrer vos futurs partenaires ou clients 

  • mettre en place une signalisation routière près de l’élevage

  • … 


Conclusion

Désormais vous connaissez toutes les étapes pour lancer votre activité, il ne vous reste plus qu’à suivre notre formation en élevage de chevaux

Afin d’obtenir des renseignements ou bien vous inscrire, nous vous invitons à contacter nos conseillers pédagogiques au 01.60.46.09.49 ou bien à effectuer une demande de documentation.


Abonnez-vous à notre newsletter
Recevez votre documentation gratuite
avec le programmes complets, tarifs et modalités des formations.
Vous souhaitez être accompagné ?
Un conseiller pédagogique vous rappelle et étudie gratuitement avec vous votre projet.
01 60 46 09 49
Pour quel métier êtes-vous fait ?
Pourquoi suivre nos formations à distance
Ecole déclarée auprès du Ministère de l’Education nationale
Conventions de stage sur simple demande
Aides financières & facilités de paiement
Aide à la recherche d'emploi
Certificat de réussite apprécié des employeurs